Yonne : Une prime exceptionnelle pour les auxiliaires de vie icaunais

Le Conseil Départemental de l’Yonne a voté, lors de la Commission Permanente du 16 octobre 2020, l’attribution d’une compensation financière aux professionnels des services d’aide à domicile de l’Yonne mobilisés pendant le confinement.

En juillet, le Conseil départemental de l’Yonne faisait partie des départements qui avaient accepté de verser une prime exceptionnelle de 300 euros à chaque agent du secteur des services d’aide à domicile dont le rôle a été crucial pendant la crise sanitaire.

Cependant l’ADF (Assemblée des départements de France) estimait que les départements n’avaient pas à porter seuls cette responsabilité et que les professionnels des services d’aide à domicile devaient aussi en être bénéficiaire. D’autant que dans une déclaration à l’issue du Conseil des ministres du 15 avril, le Premier ministre avait promis qu’une aide serait versée aux personnels des services d’aide à domicile du secteur médico-social. Les SAAD avaient été finalement exclus du dispositif.

Début août, après plusieurs semaines de polémiques, l’Etat et l’ADF (Assemblée des départements de France) sont tombés d’accord. Le gouvernement mettra bien la main à la poche en débloquant 80 millions d’euros en faveur des auxiliaires de vie. Une mesure qui permet aujourd’hui à 74 départements de se mobiliser.

L’enveloppe dédiée au versement de cette prime exceptionnelle (non imposable et exonérée de toutes cotisations et contributions sociales) est aujourd’hui de 900.830 euros avec une participation du Conseil Départemental de l’Yonne à hauteur de 60%.

Le département apportera une compensation financière aux structures d’aide à domicile sous forme de subvention accompagnée d’une convention. Cette prime, d’un montant allant jusqu’à 1.000 euros selon le nombre d’heures travaillées, devra être reversée à chaque agent mobilisé sur la période de référence (du 1er au 30 avril 2020) avant le 31 décembre 2020.

image_pdfTélécharger
%d blogueurs aiment cette page :