Visite dans les EHPAD, une bonne idée ?

Olivier Véran, a annoncé le 19 avril un retour très encadré des visites en EHPAD. Une décision placée sous la responsabilité des directeurs d’établissements qui ont le choix de répondre ou non aux demandes des résidents.

Ces visites pourront avoir lieu dans des conditions très limitées, soit deux personnes, maximum, et sans contact physique, uniquement visuel, notamment.

Une mesure bienvenue car beaucoup d’EHPAD craignaient un isolement des personnes âgées de trop longue durée voire la manifestation du syndrome de glissement.
Toutefois, Anne Crémadès, psychologue de l’EHPAD de Saint-Julien-du-Sault, s’interroge sur la pertinence de ces visites dans de telles conditions.

Le port du masque, qui peut aussi engendrer des problèmes de communication, et l’impossibilité de ne pas toucher ou réconforter le proche peut s’avérer, au contraire, « extrêmement anxiogène ». « Ça peut aussi ne plus avoir de sens du tout » ajoute-t-elle puisque les visites ne se feront pas dans des conditions normales. D’autant que certains résidents n’ont pas forcément conscience de la réalité de l’épidémie et peuvent être déstabilisés par les mesures de protection.

C’est pourquoi la psychologue a préféré établir une liste des résidents pour lesquels ces visites ne sont « pas pertinentes » « voire dangereuses », en fonction de leur état de santé physique et psychologique.


La psychologue de l’établissement, Anne Cremades, nous livre son analyse de la situation au sein de la Résidence Saint-Julien

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :