Un Sénonais tape dans l’œil de Charlie Hebdo

Un Sénonais de 24 ans, fraîchement diplômé du CELSA, est le lauréat du Prix Charlie, concours de dessin satirique organisé par Charlie Hebdo. « Vivre sans portable », tel était le thème de cette première édition qui opposait 258 dessinateurs.

« C’était l’occasion d’être jugé, d’avoir un retour »

Dès qu’il a eu vent du concours, le jeune homme, Céèf de son nom d’artiste, s’est mis à griffonner des idées sur son portable. De nombreux dessins sont nés d’un travail de longue haleine. Mais seuls quelques uns ont retenu son attention après une sélection minutieuse. L’un d’eux est finalement paru le 10 juin dans l’hebdomadaire, aux côtés du dessin d’un second finaliste arrivé ex æquo.

« Je me suis fait ma culture politique via l’humour »

De longues années d’études en sciences de l’information et de la communication ont préparé Céèf au métier de journaliste, un rêve qu’il caresse depuis ses 14 ans. Mais sa passion pour le dessin de presse a su rapidement s’infiltrer dans une brèche médiatique.

Céèf a découvert Charlie Hebdo après les attentats de 2015. Ce fut pour lui une véritable révélation sur les possibilités offertes par le dessin satirique. Voie qu’il n’a pas hésité à emprunter. Il a d’abord publié ses dessins sur les réseaux sociaux. Et depuis près de deux ans, ses créations enrichissent la presse étudiante dont On’ Média, webzine de l’université la Sorbonne, et La Gazelle de l’ENS.

image_pdfTélécharger

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :