Le projet d’une distillerie de whisky lancé par un jeune Sénonais

©Pixabay-skeeze

Joffrey Marmy, sénonais de 27 ans est ajusteur-monteur dans l’aéronautique de métier. Mais c’est aussi un passionné de distillation d’alcool. A tel point qu’il a lancé il y a deux ans environ le projet de fabrication artisanale de whisky à base de produits français. Il est aujourd’hui encore à la recherche de fonds complémentaires.

« Je pense que le whisky est un des alcools les plus nobles »

En tant que consommateur, le jeune homme apprécie particulièrement le côté « british » de cet alcool qu’il associe aux gentlemen anglais. Mais c’est surtout l’occasion, pour lui, d’exercer un métier par passion et de partager ses créations avec le plus grand nombre.

Autodidacte, le jeune sénonais déjà effectué de nombreuses recherches sur les procédés de fabrication de l’alcool, sur le matériel nécessaire et sur toutes les démarches à effectuer pour lancer son affaire. Une profession comparable à « un travail d’orfèvre » selon lui.  » Il faut la bonne recette et beaucoup d’amour pour obtenir un produit d’exception ».

« J’ai toujours aimé les métiers anciens, le savoir-faire et la tradition, j’aime l’histoire du whisky, son procédé de fabrication, l’histoire qu’il y a derrière ça ».

Le coût de cette future entreprise, qui se dénommera « Franc JM Distillerie », s’élève à environ 10.000 euros. Un montant qui englobe l’achat des matériaux et du matériel qu’il veut de très bonne qualité (malt d’orge, cuve de brassage, deux cuves de fermentation, alambic et environ 15 tonneaux). Les travaux de mise en place sont également onéreux.

Joffrey Marmy compte sur un prêt bancaire et dispose déjà d’un apport de 3.000 euros. Il avait lancé une cagnotte sur Ulule avec un objectif de 3.000 euros. Il a pu récolter plus de 900 euros, un montant cependant insuffisant qui risque de retarder son projet de distillerie.

image_pdfTélécharger
%d blogueurs aiment cette page :