Des tags sur les affiches électorales : un mal pour un bien ?

Quatre panneaux d’affichage libre, sur les 27 implantés dans la ville, ont été recouverts de graffitis ce mardi 9 juin. D’autres panneaux sont venus compléter la collection des tagueurs entre le signalement et l’intervention des agents municipaux.

Acte militant ou bêtise humaine, qu’importe, la mairie semble préférer voir le verre à moitié plein. Elle en a profité pour nettoyer de fond en comble les panneaux où s’amassaient de nombreuses affiches politiques « du fait de la frénésie d’affichage en période électorale ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :