Sens : Les premières vaccinations démarrent lundi

Saisi par la maire de Sens, Marie-Louise Fort, le préfet de l’Yonne, Henri Prévost, a rapidement donné son accord pour la création d’un centre de vaccination.

C’est un concerto un peu particulier qui se jouera bientôt dans la salle des fêtes de Sens, où l’orchestre et ses solistes se donneront la réplique dans un unique but : la protection de la santé de la population du nord de l’Yonne. Tout se déroulera dans de grandes tentes blanches, des unités vaccinantes, installées côté scène.

Un centre de vaccination créé en seulement 2 jours

Inauguré ce vendredi 8 janvier, le centre de vaccination de Sens a été mis sur pied en un temps record. La colère « bonne conseillère » de Marie-Louise Fort, face à l’absence de dispositif dans le nord de l’Yonne, a fait voler la lourdeur administrative française en éclat. L’ARS, le préfet de l’Yonne, Henri Prévost, le directeur de l’hôpital de Sens Jean-Dominique Marquier, tous ont très vite accordé leurs violons dans l’intérêt général.

Fort de nombreuses missions de santé publique, le Centre Hospitalier de Sens apparaissait comme un candidat naturel pour le nord de l’Yonne. D’autant qu’il a déjà sa propre solution de stockage avec un « super congélateur » rattaché au laboratoire de virologie P3, d’une capacité totale d’environ 2.000 doses de vaccin.

Un partenariat nécessaire vues les conditions d’emploi de ces vaccins à une température de -80°c. Les doses seront également transférées régulièrement dans le réfrigérateur de la salle des fêtes selon les besoins du centre de vaccination mais surtout en fonction de la disponibilité des équipes.

« Le rapprochement avec la ville me paraissait indispensable parce qu’on est dans une configuration qui tend à l’élargissement » précise le directeur de l’hôpital de Sens. Pour lui, l’établissement ne pouvait pas « se suffire à lui seul ».

Comment s’organiseront les vaccinations ?

Pour le moment, Sens dispose de 200 doses. Les premiers arrivages profiteront, dès la semaine prochaine, aux soignants hospitaliers et libéraux, pompiers et auxiliaires de vie de plus de 50 ans, soit 1.100 personnes.

Puis à la fin du mois de janvier, ce sera au tour des personnes de plus de 75 ans (plus de 3.000 à Sens et près de 14.000 dans l’arrondissement de Sens). Les vaccinations des résidents dans les EHPAD sont déjà lancées. Il est prévu environ 240 vaccinations par journée de 8h.

La population sera reçue par environ 9 personnels de santé (médecins, infirmières…), sur réservation, dans cet espace aménagé d’environ 600 m². L’accès au centre de vaccination se fera via l’entrée principale de la salle des fêtes. Puis les candidats seront répartis dans trois files d’attente.

La vaccination s’organisera en deux temps. Lors des premiers rendez-vous dans les unités vaccinantes, chaque personne devra remplir un questionnaire de santé qui permettra aux praticiens de juger si elle est apte ou non à la vaccination. En cas d’accord, une première injection sera administrée puis il sera possible de prendre directement rendez-vous pour la seconde.

Les modalités de prise des premiers rendez-vous seront communiquées ultérieurement via les dispositifs de communication de l’Hôpital de Sens, de la Ville de Sens et du Grand Sénonais.

Les autres centres de vaccination de l’Yonne

Plus globalement, la vaccination se déploie dans l’ensemble du département. Six centres devraient ouvrir leurs portes prochainement, à Sens mais également à Villeneuve sur Yonne.

L’hôpital de la commune assurera les vaccinations des résidents des EHPAD dès lundi prochain. Puis un espace dédié sera sans doute créé au sein de la salle polyvalente pour recevoir la population. Un projet qui tient à cœur de Nadège Naze, la maire de Villeneuve-sur-Yonne et qui sera mené en collaboration avec tous les acteurs de la santé.

« Je pense que si on veut s’en sortir et vraiment revivre normalement, il faut quand même que les gens soient conscients que c’est par la vaccination et l’immunité collective qu’on y passera ».

L’hôpital d’Auxerre, quant à lui, était déjà opérationnel le 6 janvier avec 4.800 doses de vaccin.

image_pdfTélécharger
%d blogueurs aiment cette page :