Saint-Julien-du-Sault aux petits soins avec ses anciens

L’Agence Santé publique France comptabilise à ce jour 14.393 décès imputables au Coronavirus (SARS-CoV-2) dont 36% en EHPAD. Depuis le début du confinement, les visites sont suspendues dans les EHPAD.

Parallèlement, la structure de Saint-Julien-du-Sault a décidé de confiner ses résidents dans leur chambre. Le directeur, Hugo Vidal-Rosset, estime que cette mesure supplémentaire a permis de préserver la santé de ses 65 résidents.

Il a aussi rappelé aux familles l’intérêt de « maintenir une vigilance maximum pendant plusieurs mois ». Il pense également que les résidents d’EHPAD seront les derniers à sortir du confinement.
On ne peut que saluer ces mesures hautement salutaires. Cependant, le confinement est susceptible d’exacerber l’isolement de nos anciens. Globalement, le manque de liens et de relations avec les proches peut avoir des conséquences néfastes.

Les EHPAD doivent donc faire face à cette difficulté de taille doublée de la nécessité de préserver les personnes âgées les plus fragiles psychologiquement et atteintes de pathologies telles que la maladie d’Alzheimer.

A Saint-Julien-du-Sault, les personnes âgées sont confinées dans leur chambre mais pas isolées. L’EHPAD tenait à maintenir une interaction entre les résidents et l’extérieur. De nombreux outils ont donc été mis en place, notamment la médiation animale. « La psychologue vient systémati-quement avec ses deux chiens.

Ce qui permet d’insuffler une forme d’élan vital » explique Hugo Vidal-Rosset. Les personnes âgées peuvent également sortir tous les après-midis par petits groupes dans le respect des distances de sécurité et des gestes-barrières. Un apéritif est prévu lors de visites de convivialité et une salle numérique a été aménagée afin de favoriser les échanges avec les familles, avec grand écran pour pallier à des déficiences sensorielles im-portantes.

Pour les proches qui ne disposent pas d’internet, un partenariat a été mis en place avec l’école de la commune. Des parrains qui assurent la fonction d’intermédiaires.

Les résidents sont même invités à désigner des lauréats du concours de dessins de Pâques auquel participent les élèves des deux écoles de Saint-Julien-du-Sault ainsi que l’Institut Médico-Educatif, l’école de Cudot et l’école des Champs-Plaisants à Sens.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :