Sens : Pénurie de doses de vaccins, priorité aux secondes injections

Le nombre de doses de vaccins anti-covid étant inférieur aux prévisions, la ville de Sens a été contrainte par l’ARS de suspendre momentanément les primo-vaccinations, afin de laisser la priorité aux patients qui doivent recevoir leur seconde injection. « Cette deuxième injection doit impérativement avoir lieu au maximum 28 jours après la première, sans quoi le vaccin pourrait se
montrer inefficace »
indique la mairie. Ajoutant que, concernant les premières vaccinations, « les rendez-vous déjà pris pourraient, quant à eux, être décalés de quelques jours à quelques semaines ».

image_pdfTélécharger
%d blogueurs aiment cette page :