Les politiques sur la toile : Mironton, mironton, mirontaine…

A l’approche du second tour, les candidats élus du 1er tour des élections municipales continuent de s’exprimer principalement sur la toile, confinement oblige. Un mois après sa semi victoire, Laurent Moinet s’en va-t-en guerre et offre une nouvelle prestation en vidéo à ses abonnés, sans faillir à cette tradition politique séculaire qui consiste à dénigrer les actions de son adversaire.

Tête de liste du groupe Le Bon Sens, qui, « se tient hors manipulation politique », en théorie, Laurent Moinet pose là le fameux programme implicite du « j’aurais fait mieux », à l’instar de nom-breuses autres figures po-litiques. Le fait est qu’il s’interroge : « Pourquoi Sens est-elle toujours la dernière de la classe ? ».

De l’ouverture trop tardive des déchetteries de la ville de Sens au manque d’anticipation dans la gestion de cette crise sanitaire, l’actuelle maire Marie-Louise Fort ne man-quera pas de vêtement cet été puisque son opposant lui taille, sans détour, une ma-gnifique veste de saison.

Ce à quoi la majorité n’aura pas tardé à répondre : « Bernard Pernuit (conseiller municipal de l’opposition, membre du Bon Sens ndlr) votre mauvaise foi crève l’écran Facebook ! » s’est exclamé en commentaire Paul Antoine de Carville, adjoint en charge de la communication, de l’amélioration du cadre de vie et du cœur de ville et également un as de la gâchette, à ses heures.

image_pdfTélécharger

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :