Les politiques sur la toile : Julien la fronde

Le président du RN de Bourgogne-Franche-Comté, Julien Odoul, plutôt sympathique et ouvert au dialogue a priori, soigne sa communication à l’instar de mère Marine. A quelques exceptions près.

Le jeune homme politique se lâche de temps à autre, enrichissant ses réseaux sociaux de quelques jurons à l’encontre d’internautes. Il met du coeur à l’ouvrage, parfois avec beaucoup de finesse et de poésie. Il n’a pas hésité à décerner « Le prix Nobel de la poufiasserie » à une twitteuse qui se vantait d’avoir les moyens de partir aux Maldives après l’épidémie.

La maire de Sens a également eu droit à son petit mot doux, avec, néanmoins, plus de retenue. Devenue « Marie-Louise Faible » dans une publication du 24 avril, l’élue aurait découvert « soudainement que le quartier des Champs-Plaisants est gangrené par la violence et les trafics de drogue » selon l’ancien candidat RN aux municipales. Pourtant, Marie-Louise Fort fait certainement partie de ceux qui emploient le plus le mot « sécurité ».

Aujourd’hui, Julien Odoul et ses opposants vivent toujours d’amour et d’eau fraîche. Ils se sont tout de même accordé quelques verres de vin dans un bar sénonais où ont fusé un certain nombre de noms d’oiseaux dans la bouche de l’un d’eux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :