Le dévouement des associations humanitaires reste intact

Les associations caritatives et humanitaires de la Région Bourgogne-Franche-Comté sont débordées depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Malgré tout, leur implication auprès de la population est sans faille. Les bénévoles n’ont pas cessé de livrer des colis, de soulager le personnel soignant, de recueillir les sans-abris et d’accompagner les victimes de violences conjugales, en forte augmentation pendant le confinement.

A Sens, l’épicerie social Magali a dû faire face à une baisse d’effectif, passant de 40 à 6 personnes mobilisables. Un nombre très insuffisant vue l’augmentation massive de demandes. La confection de colis de dépannage de produits de première nécessité est passée de 18 à 86 dès les premiers jours.

« On a dû prioriser, en privilégiant les familles les plus en difficultés, envoyées par les assistantes sociales. Nous avons aussi ciblé les personnes âgées ou en situation de handicap » a déclaré l’association. L’épicerie Magali a dû ajuster ses horaires d’ouverture et ferme désormais l’après-midi. L’association a de nouveau lancé un appel à bénévoles pour soutenir sa mission et développer ses ateliers.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :