Le 5ème festival de l’humour de Sens est déjà pris d’assaut

L’association « Festival Le Sens de l’Humour » lance la 5ème édition de son festival. Il se déroulera les 20 et 21 novembre 2020, dans la salle des fêtes de la Ville de Sens avec en tête d’affiche : Laurent Baffie et Olivier de Benoist, deux humoristes très appréciés du grand public.

Depuis cinq ans, le festival de l’humour de Sens propose une programmation généreuse avec des humoristes de renommée nationale voire internationale (François-Xavier Demaison, Caroline Vigneaux, Marc Jolivet, Anthony Kavanagh, Manu Payet). Le festival est devenu un rendez-vous incontournable. Les dernières éditions ont réuni en moyenne 1.800 personnes.

Une riche programmation pour tous les goûts

Cette année, le festival accueille le 20 novembre l’humoriste Thaïs et son Hymne à la joie. Une première partie rafraichissante de Laurent Baffie qui déchaine les foules depuis le début de sa tournée. Le boute-en-train monte désormais « sur scène pour faire réagir le public sur ses interrogations délirantes » ; « un spectacle drôle et dépouillé » et déconseillé aux moins de 16 ans.

Le 21 novembre, place à Harold Barbé, l’humoriste bien rock n’ roll du festival. « Fans de métal, de pop culture, de comics, de sex-toys, de Stifler dans American Pie » et les autres, vous serez comblés. C’est dans la tête d’Alexandra Pizaagali, « le monologue déroutant d’une fille qui ne tourne visiblement pas rond » prendra allègrement la suite. Le one-man-show Le petit dernier d’Olivier de Benoist conclura ce festival sous le poids des rires.

Les deux soirées n’affichent pas encore complet mais ça ne saurait tarder vue la cote de popularité du festival. Il reste un tiers des places, sur 1.200 au total. Un nombre limité en raison des consignes sanitaires imposées par le gouvernement.

Des organisateurs toujours aussi altruistes

Le budget 2020 de l’association « Festival Le Sens de l’Humour » s’élève à 101.500 euros. La ville de Sens participe financièrement au projet à hauteur de 15.000 euros, somme approuvée par Conseil municipal du 14 septembre 2020. La municipalité participe ainsi indirectement à l’élan de générosité que l’on connait de cette association.

En effet, les recettes seront reversées à l’ELA (Association Européenne contre les Leucodystrophies), dont la marraine d’honneur et de cœur n’est autre que Sandrine Quétier. L’animatrice de télévision est ravie de fouler la scène de la salle des fêtes de Sens en tant que maîtresse de cérémonie.

L’association ELA regroupe des familles qui se mobilisent pour vaincre ces maladies génétiques rares qui détruisent la myéline (la gaine des nerfs) du système nerveux central. Depuis sa création en 1992, l’association a financé 471 programmes de recherche pour un montant total de 40,6 millions d’euros. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :