La vigne sénonaise, 100 ans plus tard

Introduite dans l’Antiquité sous l’impulsion romaine, la vigne ornait autrefois le paysage de la Région de Sens. Les coteaux de Sens et ses environs affichaient fièrement dans les 250 hectares de vignobles et une vingtaine de variétés de raisins dont le raisin blanc, le Pineau et le Malvoisie. Plus de 250 vignerons s’étaient installés dans toute la ville et les faubourgs, dont la famille Chevillon.

Ils y produisaient l'un des meilleurs vins de France.

Ces coteaux atteignirent leur apogée au 19ème siècle. C’est d’ailleurs à cette époque, en 1840, qu’est née la Confrérie de la Saint-Vincent.

Puis divers aléas telle que l’invasion du phylloxéra, une espèce de puceron ravageur, eurent raison de ces vignobles jusqu’à une disparition totale il y a environ cent ans.

Depuis trois ans, ces vignobles renaissent de leurs cendres grâce aux associés de la société civile d’exploitation agricole (SCEA) le Domaine des Sénons, Frédéric et Marie Duponchel, Bernard Raveneau, Florian Ruscon. Le terroir était prometteur puisque les analyses géologiques et chimiques menées sur ces parcelles ont révélé un sous-sol composé de craie, d’une couche d’argilo-calcaire et de nombreuses veines de silex et donc particulièrement propice à la viticulture. Les premiers hectares de vignes avaient été plantés en mars 2019 sur les parcelles “Les Vaux-Gaudins”, les “Hauts-Glaciers” et les “Bas-Glaciers” situées à Saint Martin-du-Tertre.

Chaque année, le Domaine des Sénons plante trois à quatre hectares de vignes sur les communes de Saint-Martin-du-Tertre, Paron, Rosoy et Sens. Le vignoble du Domaine des Sénons compte désormais 6 hectares avec les 3,5 hectares qui viennent d’être plantés sur les parcelles de « Crèves-Cœurs » et « Côte de Paron ».

En 2021, la réhabilitation du vignoble sénonais inclura la plantation de 50 ares de vignes au pied de la basilique de Saint-Savinien, à l’emplacement où les moines de Saint-Pierre-le-Vif ont cultivé la vigne durant de nombreux siècles.

image_pdfTélécharger

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :