La lutte continue pour les personnels soignants

Un retour à la normale de l’activité des centres hospitaliers aux quatre coins de la France est imminent. Pour autant, la colère des personnels soignants n’a pas faibli en dépit du Covid-19, bien au contraire. Collectifs et syndicats ont décidé de braver l’inter-diction des manifestations de plus de dix personnes et ont lancé un appel à se mobiliser, dans le cadre des « Mardis de la colère ».

Revalorisation des salaires, recrutement, plan de formation, arrêt des fermetures des services et des lits, les personnels hospitaliers main-tiennent plus que jamais leurs revendications laissées en suspens pendant la crise sanitaire. L’épidémie de SRAS CoV-2 a même mis en exergue les dysfonctionnement du système de santé et amplifié l’impact des dernières mesures mises en place par le gouvernement.

Le collectif Inter-Urgences dénonce notamment le fait que le service des urgences doit combler le déficit de lits dans les hôpitaux.

« De revoir ces patients passer des heures et des heures sur des brancards inconfortable en attendant qu’une place se libère, car l’hôpital affiche complet. Notre habituel quotidien revient au galop. »

Personnels soignants et usagers ont donc été invités à se joindre au mouvement le 16 juin 2020 à travers moult initiatives organisées partout en France. A Sens, un rassemblement est prévu devant le Centre Hospitalier de 11h à 15h.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :