La « destinée de Mathias » s’achève avec un 3ème tome

Dame Michèle dévoile son dernier ouvrage

Retraitée et praticienne en hypnose, la Sénonaise Michèle Fanelli prend toujours autant de plaisir à écrire. Elle nous revient sur le devant de la scène de la littérature jeunesse avec le troisième et dernier tome de la « Destinée de Mathias ».

Des enfants découvrent un passage secret dans les profondeurs d’un château austère de l’époque médiévale qui abrite un orphelinat et niché dans le Périgord noir. Et les voilà plongés dans un univers fantastique et médiéval, face à de petits peuples étranges. Les jeunes lecteurs furent ravis par ce premier tome original, « Coup de cœur » du Groupement des Ecrivains Médecins (GEM) lors du salon du livre de Moret-sur-Loing organisé par le Rotary Club.

D’abord publié par les éditions Baudelaire, le premier tome est désormais placé sous l’aile bienveillante de la maison d’éditions Sydney Laurent dont Michèle Fanelli estime grandement la qualité de travail. Le récit de ce premier opus avait reçu une belle suite dans un second tome : « Myus », également édité par Sydney Laurent.

Partage, entraide et amitié, des valeurs chères au cœur de Michèle Fanelli, guident le jeune Mathias et ses compagnons dans leurs aventures sur la planète Myus dont l’écosystème est en bien piètre état. Un autre aspect que dévoile la plume de Michèle Fanelli, grande protectrice de l’environnement.

Les deux premiers tomes ont été vendus à 1.500 exemplaires environ. Cet univers, qui n’est pas sans rappeler Le monde de Narnia, a été très apprécié par petits et grands qui ne manquent pas de témoigner leur attachement à ces romans. Michèle Fanelli, surnommée Dame Michèle dans la sphère médiéviste, espère que ce troisième volet plaira autant que les deux premiers puisque tous seront également réunis dans un coffret.

Le troisième tome, intitulé « La découverte d’Alicia » et toujours agrémenté de dessins au fusain, conclut cette belle épopée féerique. Le public pourra même entrevoir toute la fraîcheur de ce roman jeunesse lors de la prochaine dictée du maire de Pont-sur-Yonne.

Mais que les fans se rassurent, Michèle Fanelli n’a pas encore été la victime de la fameuse page blanche. De plus, pour cette écrivaine, apporter du bonheur aux gens, tant par l’hypnose que par des récits imaginaires, est essentiel. Les héros de la trilogie continueront à vivre dans une nouvelle série de romans. Le public aura aussi bientôt l’occasion de la rencontrer sur divers salons dédiés aux livres.

Michèle Fanelli est également publiée dans le magazine belge Cognie qui propose des contes, des nouvelles, des poésies mais aussi des jeux aux 5-11 ans. Ce magazine a été créé en 2018 par l’association PPDM (le petit paradis) dédiée au développement socio-culturel des enfants, à la défense et à la protection de l’environnement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :