La chanteuse Christelle Loury a de nouveau conquis le public russe

Originaire de Sens, Christelle Loury ne se lasse jamais d’offrir au public icaunais des tours de chant. Son talent, son dynamisme et sa passion pour la chanson française l’ont emmenée dans bien des contrées depuis ses 19 ans. L’auteure-compositrice-interprète vit une véritable histoire d’amour avec son public autant sur la scène icaunaise qu’à New-York en plein cœur de Time Square, sur Broadway Avenue. Elle offre, chaque fois, le souvenir d’un visage lumineux et un message emprunt d’espoir pour les générations futures.

« Chanter pour un festival comme ça, c’est toujours très honorant »

Cette année, Christelle Loury a porté les couleurs de la France avec fierté lors de la seconde édition du Festival-concours international de musique vocale « La route vers Yalta » en Crimée, en communion avec plus de 40.000 spectateurs. C’est avec beaucoup d’émotions qu’elle a reçu le premier prix, l’une de ses plus grandes distinctions. La Môme de l’Yonne avait été sélectionnée parmi 157 candidats de 37 pays.

Christelle Loury partage son premier prix avec le chanteur italien Thomas Graciozo

Le concours, organisé par la Fondation « Le Monde humanitaire », présidé par Andreï Golodniy, avec un soutien informationnel des plus grands groupes de média russes et étrangers, était consacré à la chanson militaire, dans le cadre du 75ème anniversaire de la victoire sur l’Allemagne Nazie.

« Ça m’a renvoyée à ma propre histoire »

Un thème qui avait particulièrement inspiré Christelle Loury dont les grands-parents ont vécu la seconde guerre mondiale. Ses deux grands-mères faisaient partie de la résistance. L’une avait sauvé un groupe de maquisards et la seconde une famille juive en la cachant dans la forêt. Cette dernière avait même refusé la Médaille du Juste, par principe. Son grand-père avait été emprisonné toute la durée de la guerre.

« Quand je suis arrivée sur la scène, j’étais très calme. J’avais peur d’être très anxieuse, mais non. »

La chanteuse avait d’abord séduit le jury avec une vidéo de présentation, ses concerts, des images de l’Yonne, de la Bourgogne et une chanson de son répertoire, Non je ne regrette rien d’Edith Piaf. Les quinze artistes sélectionnés pour la demi-finale avaient entonné ensemble Sombre nuit, chanson populaire russe, accompagnés de l’orchestre philarmonique de Crimée dirigé par Li Otta.

Pour la finale qui s’est déroulée le 1er septembre, Christelle Loury avait interprété un autre chant patriotique russe Nous avons besoin d’une victoire, en Français et en Russe, en duo avec l’artiste émérite Ekaterina Guseva, coprésentatrice du festival. Un moment qui restera gravé dans sa mémoire. « Il y avait une alchimie tellement forte. On était comme deux sœurs. Ça s’est ressenti dans la chanson ».

Ernest Matskiavitchus, journaliste, animateur populaire d’émissions de télévision russe et directeur de l’événement était ravi de l’accueillir. Il l’avait présenté comme une artiste accomplie « connue dans le monde entier ». Il avait également rappelé qu’elle « avait fait exploser l’audimat » le 8 mai. « Honnête, charmante, très artiste ». Le jury n’a pas non plus tari d’éloges pour Christelle Loury. L’un d’eux a salué son interprétation, émouvante au point qu’il a eu l’impression d’assister à un film.

Christelle Loury rêve de se produire dans la grande salle parisienne L’Olympia. Pour l’heure, sa prestation lors de ce festival international lui ouvre les portes du Kremlin Palace, autre salle de concerts prestigieuse située à Moscou. Le 20 mars 2021, Christelle Loury y chantera aux côtés de l’artiste Valéria Lanskaya des morceaux de jazz, notamment de films, composés par Joseph Kosma ou encore Michel Legrand. Toutes deux seront accompagnées par le Big Band de Jazz Georgy Garanian.

Ekaterina Guseva et Christelle Loury


Autre date de concert :
Dimanche 15 novembre 2020 (15h30) à Caluire / Lyon (Le Radiant Bellevue)
CONCERT « PIAF GRECO BARBARA » avec CHRISTELLE LOURY (piano : Jean-Christophe Kotsiras / hommage à la femme libre)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :