Informations réelles sur la situation financière de Villeneuve-sur-Yonne

Par Gérard Dubus

Après le vote du budget 2020 en déséquilibre par la municipalité actuelle, ses déclarations obligent à rétablir quelques vérités. D’autant que la Chambre Régionale des Comptes fut saisie par le Préfet de l’Yonne et impose une rigueur financière drastique.

En effet, l’ancien maire nous répétait à l’envi que Villeneuve sur Yonne croulait sous l’or ! Eh bien ce n’était pas le cas !

La fête est malheureusement finie, les lumières s’éteignent à tous les étages, les temps nouveaux seront austères !

Il est évident que la qualité de vie s’est considérablement dégradée au cours de la dernière décennie. La ville a perdu de sa beauté, n’est plus attirante ; la voirie est en piteux état, de nombreux bâtiments municipaux ne sont plus entretenus. Dans le même temps, il ne fut pas répondu aux nouveaux défis : changement de société, misère diffuse, crise économique, changement climatique, finances municipales obérées, et aujourd’hui cela n’est pas possible !

Toutes et nous, pouvons constater que :

– la population n’augmente que 0,02 % par an donc Villeneuve n’est pas attractive depuis années ! ;
– la dette communale n’a fait qu’augmenter depuis 2001 ;
– l’emprunt pour le prêt toxique a provoqué un accroissement de 7 000 000 € de l’encours de la dette et un doublement de l’annuité ;
– la capacité d’autofinancement est négative depuis 2017 (les élu(e)s) pouvaient le savoir) ;
– la capacité de désendettement est de 14,9 ans ;
– les charges de personnel sont très lourdes, fin 2019 des embauches ont alourdi les dépenses de 300 KF ;
– le fonds de roulement communal n’assure que 10 jours de fonctionnement ;
– des factures impayées représentent 150 KF ;
– l’annuité de la dette de l’emprunt principal n’a pas été réglée en septembre 2020 ;
– le budget primitif (prévisionnel) voté le 6 08 2020 présente un déficit global de 882 KF redéfini à 577 KF par la CRC qui démontre une anormalité dans les prévisions de l’actuelle municipalité (- 305 KF).

Mesures de redressement de la C.R.C. permettant un retour à rééquilibre en 2022

BUDGET DE FONCTIONNEMENT

Dépenses

– Achats et prestations extérieures : économies concentrées sur 2021 ;
– Charges de personnel : effort de réduction de personnel sur 2021, maintenu à raison d’1 à 2 postes en 2022 ;
– Hausse des crédits en faveur du CCAS ; pas de subventions aux associations en 2020 et retour de celles-ci en 2021 avec un effort d’économie de 12% par rapport à 2019 ;
– Progression du virement à la section d’investissement. Recettes — Redevances des services en hausse sur 2021 et 2022 ;
– Impôts et taxes 3 points de fiscalité sur 2020 et 2021 soit 11,47 % pour le foncier bâti et 4,06 % pour le foncier non bâti avec rappels sur 2020 ;
– Arrêt des travaux en régie sur la voirie en 2021.

BUDGET D’INVESTISSEMENT

Dépenses

– Pas de nouvelles dépenses donc pas de travaux améliorant le cadre de vie, ni travaux de réparations sur les bâtiments communaux. Recettes – Vente en 2021 d’un local communal abritant une activité de restaurant (N.B. les murs du Vieux Tilleul pour 90 000 € ?) ;
– Pas de nouvel emprunt. La lettre reçue dans vos boîtes aux lettres, rédigée par la majorité municipale, n’est pas exhaustive, ne livre pas la réalité exacte, ne sert que doucereusement à faire passer la pilule du désastre financier, justifie au minimum l’action en cours !

La transparence, la sincérité tant revendiquées par Mme Naze et son équipe n’y sont pas, c’est fuyant et flou ! Comme le disait la lilloise Martine « quand c’est flou y a un loup » !

Il est vrai que l’ancien maire gérait au doigt mouillé, aujourd’hui et demain la gestion sera au coup par coup sans vision d’avenir, au bout de 4 mois, les promesses effectuées pendant la campagne électorale sont déjà mortes ! Bien entendu, la majorité actuelle défend son action, et renvoie le ballon sur l’ancien maire !

Par exemples, rappelons que :

– entre 2008 et septembre 2014, les dissidents au pouvoir aujourd’hui ont pratiquement tout voté : dépenses, recettes, C.A., budgets ;

– le 12/11/2016 4 membres de l’exécutif municipal actuel, une conseillère actuelle ex-dissidente, une autre dissidente non candidate en 2020 M.-J. F. ont voté pour des dépenses pour l’espace Pincemin, ancienne mairie.

L’austérité est là et se définit par une augmentation des impôts et une baisse des dépenses de consommation ! Chacun(e) des élu(e)s réélu(e)s doit l’admettre et analyser sa propre participation au désastre financier ! La C.R.C. oblige à un choix contraint draconien que chaque Villeneuvien(ne) subira sans y adhérer réellement en payant plus pour moins de services et autres choses !

La prochaine séance du Conseil Municipal est annoncée pour le 7 novembre 2020 ; une réunion publique est prévue le 6 novembre, d’autres postérieures dans les hameaux.

Là encore la concertation et la transparence ne sont pas réellement au rendez-vous !

L’avis de toutes et tous ne sera pas pris en considération pour le vote du nouveau budget 2020 !

Cela ne « fait pas vivre la démocratie à Villeneuve » !

Gérard Dubus
06 84 27 30 76

image_pdfTélécharger
%d blogueurs aiment cette page :