Incivilité quand tu nous tiens

Le confinement aurait réveillé une envie frénétique de jardinage et de bricolage chez les uns et provoqué un besoin de salir davantage la ville chez les autres.

Les activités des premiers sont plutôt bénéfiques pour le moral surtout en ces temps de confinement. Mais c’est là que le cauchemar commence pour les services de collecte des ordures ménagères. Les dépôts sauvages de déchets verts se multiplient. Et puisqu’il est interdit de les brûler, selon l’article 131-13 du nouveau code pénal, la mairie a confectionné un guide contenant diverses astuces de traitement de ces déchets. Ainsi l’heure est au mulching, au compostage, au broyage et au paillage, qu’on se le dise.

Pour les seconds, la ville constate, étrangement, une hausse des déjections canines dans les rues rappelant que cette infraction est passible d’une amende de 68 euros.

Peut-être à court d’arguments pour convaincre ces indécrottables, sans mauvais jeu de mots, la mairie a donné naissance à des citoyens idéaux, Madame Toutoune qui ramasse les crottes de son chien et Monsieur Crassouille qui sort ses poubelles le jour du ramassage.

C’est peut-être là le secret pour toucher la population, adapter le discours en fonction de son âge mental. Il est vrai que la collection Monsieur Madame est encore très tendance chez les nouvelles générations de 3 à 6 ans.

image_pdfTélécharger

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :