Défaite de l’armée française face au virus

Au sein de l’armée, le nombre de cas confirmés de Covid-19 s’élève à 1.771 dont un millier de marins. Florence Parly, ministre des Armées estime même le nombre de cas probables à 5.400.
Le virus Covid-19 serait monté à bord du porte-avions « Charles de Gaulle » à l’aube du Printemps.

D’après l’enquête, les faits se sont déroulés entre l’escale de Brest du 13 au 16 mars et celle de Chypre du 21 au 26 février, bien que toutes les précautions aient été prises selon Florence Parly.

A la mi-février, le commandement avait reçu des directives pour empêcher le virus de s’immiscer dans cette zone militaire. L’armée a dû simplement l’accueillir à coups de gourdins puisque l’opération s’est soldée par un échec cuisant.

La ministre a reconnu que des erreurs de gestion de cette crise avaient été commises. « Il y a eu de bons réflexes et des décisions judicieuses » tente-t-elle de justifier. La ministre a bien consenti par la suite à un dépistage systématique des militaires amenés à partir en OPEX (opérations extérieures), une mesure fortement réclamée par Christian Cambon, président de la commission de la défense et des forces armées du Sénat.

C’est toujours ça de pris.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :