Déconfinement : Quid des enterrements ?

Interdiction d’assister à des obsèques de plus de 20 per-sonnes. En cause, l’obligation pour une famille parisienne, venue assister à des obsèques en Dordogne fin avril, de rester sur place. Leurs pneus de voiture ayant été crevés et les hôtels étant fermés, cette famille avait été accueillie dans l’urgence par les patrons d’un gîte.

Ce double malheur avait engendré contacts et déplacements et la création d’un nouveau foyer de contamination. Les autorités ont donc estimé que les mesures de confinement n’avaient pas été respectées.

En revanche, les cimetières sont de nouveau ouverts.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :