Budget Yonne 2021 : le département investit dans le retour à l’emploi

Le Conseil départemental de l’Yonne a clos l’exercice 2020, avec une épargne brute de 52 millions d’euros et une dette en nette diminution. Le budget adopté milite clairement pour la famille et les personnes âgées et contre la paupérisation de la population, notamment des bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active).

De toute évidence, le département maintient les mêmes priorités qu’en 2020 avec une augmentation des dépenses pour une grande majorité des postes : +1,47% pour la mission dédiée aux personnes âgées avec une enveloppe de 69,84 millions d’euros et +1,51% pour le poste « Famille et enfance » d’un montant de 60,11 millions d’euros. La mission d’accompagnement des allocataires du RSA bénéficie d’une hausse de 10%, portant le budget à 72,69 millions d’euros.

Comparatif des budgets du Conseil départemental de l’Yonne de 2020/2021

L’appauvrissement de la population s’accélère en effet, en raison de la détérioration de la situation économique suite au premier confinement. Fin 2019, 4,3 millions de personnes touchaient des minima sociaux dont 1,9 millions d’allocataires RSA selon la DREES (direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques). En décembre 2020, ce nombre passait la barre des 2 millions au niveau national (2,08 millions de foyers en novembre), soit une augmentation de 8,3%.

Proportionnellement, l’Yonne n’est pas le territoire le plus touché, la part d’allocataires des Pyrénées Orientales et de la Seine-Saint-Denis étant de plus de 7%. Mais il enregistre tout de même 8.396 allocataires du RSA en 2019, soit 4,2% de la population. En 2020, le département icaunais comptait 9 063 allocataires du RSA et 9.500 en 2021, plus globalement, près de 22.000 bénéficiaires de minima sociaux, soit une augmentation de 35% depuis 2016.

Le département de l’Yonne est désigné comme ambassadeur du SPIE

Depuis la fin de l’année 2019, l’Etat met les bouchées doubles et lance un plan national de lutte contre la pauvreté basé sur un renforcement de l’accompagnement des personnes vers l’emploi. Parallèlement, il invite les acteurs de terrain (collectivités, opérateurs publics, associations) à répondre à un appel à projets national dans le but d’expérimenter un nouveau service public à l’échelle des territoires : le SPIE (Service Public de l’Insertion et de l’Emploi) qui regroupe les acteurs impliqués dans les problématiques d’insertion des bénéficiaires du RSA (les services de l’État (solidarités et emploi), la Région Bourgogne Franche-Comté, Pôle emploi et les organismes payeurs (CAF et MSA)).

En janvier 2021, le projet du département de l’Yonne fut retenu à l’instar de 13 autres départements, parmi 50 candidats. Le Conseil départemental accompagne désormais les personnes qui rencontrent des difficultés, et plus particulièrement les bénéficiaires du RSA, vers l’autonomie et l’emploi dans le cadre de ce dispositif. Les deux premiers projets furent lancés à l’automne 2020 sur le territoire Joigny-Migennes avec l’accueil des nouveaux bénéficiaires du RSA à un premier entretien par un travailleur social du Conseil départemental et par un conseiller de Pôle emploi. D’autres projets sont prévus pour 2021.

Le Conseil départemental s’est également mis en relation avec les chambres consulaires et entreprises (Chambre de commerce et d’industrie, Chambre de métiers et de l’artisanat, Chambre d’agriculture, Medef,
réseau « La France, une chance », Fédération française du bâtiment, etc.) afin de leur présenter le dispositif et définir les actions à mener, notamment vis à vis des secteurs en tension.

image_pdfTélécharger
%d blogueurs aiment cette page :