Accueil > Strongman : un show inédit à Sens dédicacé aux enfants hospitalisés

Sport & Loisirs

Strongman : un show inédit à Sens dédicacé aux enfants hospitalisés

Pierre Motal, champion de France de Strongman, Romain Crocco, adjoint chargé du sport et de la jeunesse, et Ludovic Husnet, également strongman

Publié le 23 septembre 2021

La ville de Sens rejoint les pionniers du développement du sport de force en France. Après un gala de catch endiablé en 2018, la municipalité a décidé d’accueillir à bras ouverts la 4ème manche du championnat de France de Strongman. Cette compétition nationale, qui se déroulera ce samedi 25 septembre 2021 à partir de 10h au stade du Clos-le-Roi, promet du spectaculaire.

Très populaire dans les pays nordiques, anglo-saxons et de l’est de l’Europe le Strongman tend à se développer peu à peu en France, porté par la Fédération Française des Hommes Forts strongman Français, et plus globalement, par des athlètes au physique exceptionnel.

Pierre Motal, le champion de France en titre et fer de lance de la fédération, s’adonne à ce sport extrême au niveau international. Mais il fait également des émules dans l’Yonne qui en est déjà très friand depuis quelques années, notamment à Pont-sur-Yonne, dont il est originaire. « J’avais vraiment cœur d’organiser quelque chose sur notre territoire » confie l’athlète de haut niveau.

La ville de Sens, et particulièrement Romain Crocco, adjoint chargé du sport et de la jeunesse qui suit le projet de près, déroule le tapis rouge au Strongman avec enthousiasme. L’objectif est de remettre « du sport en centre-ville », une volonté réaffirmée par l’adjoint. « C’est tout à fait ce que je voulais. On a la chance d’avoir Pierre Motal dans le coin, d’avoir un sport qui plait au grand public sur des épreuves assez spectaculaires ».

Près de 50 athlètes devront concourir dans 5 épreuves, toutes identiques pour toutes les catégories mais avec une variante au niveau du poids à soulever. Pierre Motal, quant à lui, se mesurera à huit sportifs internationaux de sa catégorie (3 Tchèques, 2 Finlandais, 1 Suisse, 1 Espagnol et 1 Lituanien). Des athlètes hors classement, invités afin pallier aux manque de concurrents de Pierre Motal sur le sol français et enrichir la compétition, qui démarreront ce championnat par un soulevé de terre de 450 kg, à une vingtaine de centimètres du sol. L’ossature métallique sera portée sur 25 mètres. La dernière épreuve, le clou du spectacle, consistera en une véritable démonstration de la puissance de ces colosses qui devront tracter un camion de 18 tonnes, puis pousser un 12 tonnes.

La remise des récompenses se tiendra à 17h.

Pierre Motal, un athlète au grand cœur

Le champion de France n’œuvre pas que pour l’amour du sport. Il dédie aussi cette compétition à l’association Scott & Co, basée à Meaux, dont il est le parrain, ainsi que la Fédération Française des Hommes Forts strongman Français.

« J’ai un souvenir, un petit garçon qui avait l’âge de mon fils. Ses parents devaient rentrer chez eux pour s’occuper des autres enfants. Ils étaient seuls. Et puis ce petit garçon qui, toutes les nuits, appelait « maman, maman », et moi j’étais à côté de mon fils. Et ça, ça m’a fendu le cœur. Je me suis dit, ce n’est pas possible de laisser les choses en l’état. Il faut qu’on trouve des solutions pour rendre plus joyeux ces moments difficiles ».

En décembre 2018, le fils des fondateurs de l’association Virginie et Sébastien Berthelin, Scott, alors âgé de 3 ans et demi, est diagnostiqué pour une leucémie aigüe lymphoblastique. Malgré le poids de la nouvelle, le couple décide, deux mois plus tard, de venir en aide à tous les autres enfants malades.

Scott & Co intervient sur tout le territoire. « On n’est pas rattaché à un seul centre hospitalier en particulier parce que les centres hospitaliers ont besoin d’argent dans toute la France. En fait on essaie d’intervenir là où on a besoin de nous » précise Virginie Berthelin, présidente de l’association.

Le but est d’aider « les familles sur site en apportant du confort aux enfants ». L’association fournit aux hôpitaux de nombreux outils ludiques pour apaiser les enfants pendant les actes de soins (boites à histoires, lecteurs DVD, réalité virtuelle, etc.). Elle a, entre autres, offert au CHU de Caen un laser athermique pour le traitement des mucites dues à la chimiothérapie, et participé au financement de la « Maison des parents » du CHU de Reims, projet initié et mené à bien par l’Association Roseau.


Entrée libre
Sur contrôle du Pass sanitaire

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernières news