Accueil > Sens : Appel au rassemblement contre la loi anti-séparatisme ce samedi

Société

Sens : Appel au rassemblement contre la loi anti-séparatisme ce samedi

Publié le 12 mars 2021

Un appel au rassemblement ce samedi 13 mars 2021 à 14h30 devant la sous-préfecture de Sens a été lancé par plusieurs organisations de défense des Droits de l’Homme (le Comité Local Sénonais de Résistance et de la Reconquête, la Libre Pensée, La France Insoumise, le Parti Ouvrier Indépendant et Education Sud).

Présenté au Conseil des ministres du 9 décembre 2020 par Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, et par Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’intérieur, chargée de la citoyenneté, puis adopté en première lecture le 16 février par l’Assemblée nationale, le nouveau projet de loi sur le respect des principes de la République fait débat.

Selon le gouvernement ce texte, plus communément nommée loi contre le séparatisme, a été établi dans le cadre de la lutte contre le phénomène de communautarisme et le développement de l’islam radical.

Mais des organisations de défense des Droits de l’Homme considèrent que ce texte, "parfois confus", est essentiellement destiné à "mettre en place de nouvelle possibilité d’intrusions, de sanctions et de dissolutions des associations cultuelles et en particulier celles qui organisent le culte musulman".

Un affront à la loi de 1905

"Cette loi s’attaque à la liberté de conscience et la liberté d’expression" explique Hervé Blin (Libre pensée). Le militant rappelle que la loi du 9 décembre 1905 encadre déjà les activités des associations cultuelles et l’utilisation des lieux de culte.

Il estime que cette loi de séparatisme contredit le principe de neutralité de l’Etat envers les religions garanti par la loi de 1905 et marque une volonté de "régir le culte musulman".

Il ajoute que la loi sur le respect des principes de la République "n’apporte rien à la laïcité. Au contraire, toutes les propositions contenues dans le textes ne sont que du domaine de la sanction. C’est tout cette loi qu’il faut retirer".

Instruction en famille : des familles très inquiètes

Parmi les mesures les plus controversées de cette loi, on peut aussi nommer l’article 21 portant sur l’instruction en famille qui transforme une simple déclaration en demande d’autorisation arbitraire. En somme, l’école à la maison ne sera possible que sur dérogation.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernières news

Le cinéma allemand fait son grand retour à Sens

L’Association Franco-Allemande de Sens (AFA) a... [Lire la suite]