Culture/histoire

Senaxes fait don d’une maquette de la cathédrale de Sens aux Musées de Sens

Publié le 28 avril 2022

On se souvient de la générosité dont Senaxes avait fait preuve pendant la crise santaire. Née en janvier 2020, l’entreprise spécialisée en impression 3D avait offert 3.700 visières de protection à au CH de Sens et aux hôpitaux de Paris dès le mois de février. Cette fois, la société a décidé d’offrir la cathédrale de Sens modélisée aux Musées de Sens.

Guidés par leur passion pour le patrimoine sénonais, les collaborateurs de Senaxes ont fabriqué une maquette de la cathédrale Saint-Etienne, haute de 11 cm. « On s’est rendu compte que la cathédrale de Sens était l’une des rares cathédrales de France qui n’était modélisée ».

Un travail qui a duré environ huit mois entre le début de la conception et la version finale, avec le concours de Jason Roulleau, co-dirigeant de Senaxes, et d’un graphiste indépendant. La tâche fut ardue puisqu’ils n’avaient pas accès à l’édifice à l’époque. L’équipe a dû consacrer beaucoup de temps à la recherche d’informations, de photographies, de plans historiques, en vue de la réalisation du modèle via un logiciel de 3D.

Cette réalisation a été créée en 3D à partir d’une technologie dite FDM (Fused Deposition Modeling, dépôt de fil fondu en Français) avec une bobine de 300 g de fil « chauffé et déposé couche par couche » et d’une technologie SLA (Stéréolithographie), « technologie résine » qui permet d’atteindre un niveau de détail plus important.

Ce prototype devrait être bientôt offert aux Musées de Sens en vue de la fabrication d’un moule et d’une commercialisation de maquettes en plâtre. Le modèle doit avant être amélioré. Les contreforts de la cathédrale doivent être pleins pour que le moulage soit réussi.

« On avait un peu de temps, autant faire quelque chose d’utile » confie Kévin Lassaunière, directeur général de la société. Si l’équipe de Senaxes traite habituellement avec les industriels, elle s’accorde au moins une fois par an un projet non lucratif et plus artistique.

La société a fabriqué une maquette du château de Disneyland, l’une des trois seules réalisées en France. Elle avait été utilisée lors d’un mariage pour la pièce montée. Kévin Lassaunière projette de la mettre en vente aux enchères et de « reverser l’argent à des associations locales ».

En préparation également, une armure d’Iron Man à taille réelle « qu’on peut enfiler ». L’armure, en phase de finalisation, devrait être offerte au service pédiatrie du Centre Hospitalier de Sens « pour changer un peu les idées des enfants hospitalisés ».

Newsletter

Dernières news

Un nouveau livre illustré sur l’histoire de Sens vient de paraitre

« Je suis toujours très heureux d’accueillir la... [Lire la suite]

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.