Société

L’Indépendant de l’Yonne 100% numérique, le nouveau challenge de l’équipe Chaboteau

Nathalie Chaboteau, propriétaire de l’Indépendant de l’Yonne

Publié le 14 décembre 2021

Il souffle comme un vent de modernisation dans le secteur de la presse locale sénonaise. Notre confrère, l’Indépendant de l’Yonne publiera son tout dernier numéro au format papier le 24 décembre 2021. Mais quelle mouche a donc piqué les patrons de ce journal historique ?

Lorsque Nathalie Chaboteau met un pied dans l’Yonne dans les années 90, le Sénonais Libéré est une filiale de l’Yonne Républicaine, depuis 1988. Le couple reprend l’affaire en 1995. Puis l’aventure se poursuit sous le nom de l’Indépendant de l’Yonne dès 2004. « C’est un nom qui me ressemble » confie-t-elle.

Les activités du journal vont bon train jusqu’en 2014, année qui sonnera le glas de son partenariat avec la mairie de Sens. Un scandale politico-médiatique plus tard et l’Indépendant de l’Yonne se voit privé d’annonces légales qui constituaient une bonne partie de son chiffre d’affaires.

Qu’à cela ne tienne, le couple Chaboteau ne s’avoue pas vaincu pour autant, en dépit d’une dette qui se creuse. De la ténacité dira-t-on, ou de l’entêtement, par amour pour ce métier. Puis l’égo laissera sa place à la sagesse via une procédure de redressement judiciaire salvatrice qui a permis au journal de sortir de l’ornière.

« La presse écrite n’est pas morte, elle change de support »

Mais la persévérance ne saurait faire face aux mutations que subit continuellement notre société. Les mœurs et les technologies ont peu à peu évolué à la faveur d’un univers numérique toujours plus prégnant. Même si la presse écrite se maintient toujours dans le cœur de la population, même chez les jeunes.

Le format papier, quant à lui, ne séduit plus autant les foules, plutôt rivées sur leur smartphone. Le nombre d’abonnement ne cesse de chuter quels que soient les titres de presse. Les Chaboteau sont convaincus qu’il temps d’entrer dans une ère nouvelle, de s’adapter à ces changements sociétaux. De plus, un journal hebdomadaire où l’information parait à contre-temps des réseaux sociaux n’est pas viable.

« Je suis contente de donner aussi une information locale aux gens qui ne peuvent pas l’acheter »

L’Indépendant de l’Yonne sera donc le premier média du genre à abandonner le format papier au profit d’une publication digitale. Un pari en partie gagné puisque le site web a déjà enregistré 95.000 clics en deux mois.

Mais surtout, si les propriétaires du journal avaient à cœur de s’affranchir de nombreuses charges, notamment le coût d’impression, ces économies notables et l’envie de rendre la presse accessible aux plus défavorisés ont fait émerger un nouveau modèle où règne la gratuité de l’information.

« Je n’ai aucun regret ! »

Le tout dernier numéro de l’Indépendant de l’Yonne paraitra donc le 24 décembre 2021. Place au tout numérique dès le 1er janvier 2022. Nathalie et Alain Chaboteau lanceront une campagne d’affichage le 28 décembre 2021 afin d’en faire la promotion auprès de la population.

Le contenu de ces affiches semble réserver une surprise aux Sénonais. Nathalie Chaboteau n’a pas souhaité en dire plus. L’esquisse d’un sourire taquin a fait naitre un suspense avec lequel on a envie d’en découdre.

Newsletter

Dernières news

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.