Accueil > L’Amphi, un bâtiment au cœur du « Plan Marshall » de l’enseignement supérieur du Grand Sénonais

Education

L’Amphi, un bâtiment au cœur du « Plan Marshall » de l’enseignement supérieur du Grand Sénonais

Photo : Service communication de la CAGS

Publié le 17 septembre 2021

La Communauté d’Agglomération du Grand Sénonais (CAGS) lance son grand projet de développement de l’enseignement supérieur sur le territoire. Une initiative qui s’amorce par l’acquisition de l’ancien IESY (Institut d’enseignement supérieur de l’Yonne), sis 90 Rue Victor Guichard à Sens.

Il était temps que les pouvoirs publics locaux s’aperçoivent du niveau de pauvreté de l’offre d’enseignement supérieur dans le nord de l’Yonne. Le fabuleux destin de la ville de Sens s’est transformé au fil des ans en cauchemar pour les jeunes générations, et par conséquent, pour le développement économique de la ville.

En rachetant l’IESY, exploité jusqu’en 2019 par l’UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie), la Communauté d’Agglomération du Grand Sénonais (CAGS) aurait-elle enfin saisi une belle opportunité de développer cette branche sur le territoire ?

C’est un fait, l’herbe est plus verte ailleurs pour la jeunesse sénonaise

Sens voit fuiter sa jeunesse depuis de nombreuses années, avec une baisse des 15-29 ans de près de 5% entre 2011 et 2021. La chute démographique la plus spectaculaire concerne la population âgée de 20 à 24 ans qui a baissé de 23% sur la même période.

Une étude réalisée en 2019 a permis de constater que seuls 30 à 40% des bacheliers envisagent un parcours d’études post-bac sur le territoire sénonais. Et pour cause, alors qu’on enregistre chaque année 6300 nouveau bacheliers, l’offre de formation d’enseignement supérieur demeure très insuffisante et le nombre de places disponibles est très restreint (seulement 1 914).

Une situation qui oblige les étudiants à s’exiler dans d’autres contrées. Pire, la plupart de ces jeunes ne revient pas travailler dans la région en raison de « l’absence de structure - pôles d’Excellence et autre concentration de filières - capable de porter l’innovation et l’excellence sur le nord de l’Yonne et principalement sur le Sénonais ».

Ce projet révolutionne-t-il l’enseignement supérieur du Grand Sénonais ?

C’est en tout cas le souhait émis par les élus lors de l’inauguration, le 15 septembre 2021, du bâtiment acquis pour la modique de 1.624.000 euros, financé en partie par l’Etat à hauteur de 698.333 euros en guise de dotation de soutien local à l’investissement. S’ajoutent des travaux de remise en état et d’équipements pour un montant de 755.000 euros. Soit un investissement total de 2.379.000 euros.

Désormais nommée « L’Amphi », cette structure d’une surface de 2 500 m², construite en 2004, dispose, sur deux étages, de 15 salles équipées et aménagées, d’un amphithéâtre de 200 places et d’une salle de visioconférence de 100m² en sous-sol.

L’offre sénonaise demeure très ciblée, largement liée aux besoins en main d’œuvre des entreprises du territoire. Et pour le moment, L’Amphi n’accueille que les étudiants de l’EGC, logés jusque-là dans la zone des Vauguillettes, ainsi que ceux de l’IFMS (Institut de formation aux métiers de la santé).

Cependant, les cursus prochainement proposés par L’Amphi permettront aux titulaires du baccalauréat de se projeter bien plus loin qu’un BAC+2, voire un BAC+3 accessible en Ecole de Gestion et de Commerce. Ce « Plan Marshall » ambitionne la mise en place de filières de haut niveau, notamment dans les domaines du numérique et de l’industrie, projets à l’étude.

Ce qui est certain, c’est que l’ingénierie sera bientôt à portée de mains des jeunes de l’agglomération.

Newsletter

Dernières news

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.